Répertoire Méditerranéen

Fondation René Seydoux

2015-09-02
02/09/2015

Les 28es Instants vidéo en Sardaigne

Les Instants vidéo poétiques et numériques, association marseillaise itinérante dans l’âme, fait escale en Sardaigne du 1er au 5 septembre 2015 avec la projection de vidéos poétiques dans le village d’Armungia dans le cadre du programme de Geografie Sommerse. Initiée par le groupe d’action locale dédié au développement rural, Sole Grano Terra (Soleil, Blé, Terre), Geografie Sommerse est manifestation culturelle qui vise à renforcer la participation des habitants, la valorisation territoriale à travers la créativité contemporaine qui allie passé, présent et futur, tradition et modernité.

Au programme des 28es Instants vidéo sardes, trois projections vidéo chaque soir dans le village d’Armungia pour penser le territoire dans sa diversité. Des œuvres de Mathieu Sanchez (France), Odin Théâtre (Danemark), Paul Philippou (Grèce), François Lejault (France), Augenblick (Italie), Maria Korporal (Pays-Bas), Mihai Grecu (Roumanie), Rania Stephan (Liban), Marc Mercier (France), Kefah Fanni (Palestine), Carlos Carcas (Espagne) seront présentées.

Pendant cinq soirs, Marseille et Armungia seront liées poétiquement. Les Instants vidéo espèrent de tout cœur que la libre migration des images et des sons poétiques sera la préfiguration d'une libre migration des femmes et des hommes où la Méditerranée rouge de sang doit retrouve sa beauté d’azur !

http://www.galsgt.it/geografiesommerse

2015-07-16
©Fondation Al-Ma'mal
16/07/2015

Fondation Al-Ma'mal pour l'art contemporain

La Fondation Al-Ma'mal pour l'art contemporain a été fondée en 1997 à Jérusalem avec l'objectif de créer un espace culturel où les artistes palestiniens peuvent présenter leur travail, d'organiser et accueillir des manifestions artistiques et culturels (expositions, projections, débats, lectures, rencontres). Plus tard, la Fondation ouvre son champ d'action au domaine de l'éducation avec l'organisation d'ateliers de formation et lance un programme de résidences d'artistes. Au début, les artistes invités étaient des palestiniens issus de la diaspora, dont quelqu'uns n'avaient jamais mis les pieds en Palestine. cette première expérience entre Palestiniens de Palestine et de la dispora a donné lieu à des échanges autour des questions de l'identité, le lien à la terre, la mémoire et l'iconographie nationale.

Depuis 2008, la Fondation Al'Mamal organise The Jerusalem Show, festival d'art et culture dédié à la ville de Jérusalem et son importance sur le plan artistique, culturel, urbain, politique et social. Au programme: projections, lecture, ateliers, exposition et performances par des artistes palestiniens et étrangers.

La Fondation a aussi créé le Contemporary Art Museum-Palestine (CAMP) pour présenter la Palestine avec ses multiples facette et mettre en valeur la collection d'art visuel constituée depuis sa création. De plus, elle dispose d'un lieu intéressant, le Tile Factory, ancienne usine à carreaux traditionnels qui a été restaurée et transformée en lieu culturel qui accueille des artistes en résidence.

La Fondation Al-Ma'mal travaille en collaboration avec d'autres organisations culturelles sur le plan local, régional et méditerranéen et collabore avec les Instants vidéos numériques et poétiques de Marseille autour de /sin:/  festival d'art vidéo itinérant en Palestine intitulé 

http://www.almamalfoundation.org

 

2015-06-19
19/06/2015

L'Institut d'études palestiniennes

L'Institut d'études palestiniennes vient de faire paraître un nouveau numéro de son journal trimestriel "The Jerusalem Quaterly", consacré au lien entre iconographie et mémoire. Plus de 50 ans après sa création, l'ONG continue de faire vivre la réflexion autour de la question palestinienne.

Crée en 1963 à Beyrouth, l'institut est dédié à la recherche, à la documentation et à la publication sur la Palestine, au centre desquels l'occupation et le conflit israélo-arabe tiennent évidemment une place importante. Les études menées mettent en relation des chercheurs de plusieurs pays et qui, par leur interdisciplinarité, confrontent différentes approches, sociologiques, historiques, politiques, philosophiques,...Elles entendent donner une meilleure compréhension des dynamiques sociales et politiques à l'oeuvre au sein des territoires occupés, indépendamment des rapports de force politiques qui s'y nouent.

En plus de son siège à Beyrouth, l'institut dispose également d'antennes à Washington et Ramallah. Ces bureaux assurent la publication trimestrielle des trois principaux périodiques de l'organisme : "The Journal of Palestine Studies", "The Jerusalem Quaterly" et "Majallat". Publiées en langue anglaise pour les deux premières et en arabe pour la dernière, ces publications entendent donner la parole à des chercheurs mais aussi des militants associatifs, des décideurs politiques et diplomates, attachés à la résolution pacifique du conflit. Publiée depuis 1982 en langue française, la Revue d'études palestiniennes a cessé de paraître à compter de 2008 malgré le soutien d'une partie du monde univeristaire et associatif. 

L'institut gère également une grande bibliothèque à Beyrouth, "The Institute's Constantine Zurayk Library" avec une importante collection d'ouvrages, périodiques, journaux, thèses, films documentaires, cartes et photographies. 

Pour plus d'informations sur l'institut:
www.palestine-studies.org

2015-05-05
©Mohamed Badra
05/05/2015

La Mémoire Créative de la Révolution Syrienne

Lancé en 2013 par un petit groupe d'activistes, le site web " Mémoire Créative de la Révolution Syrienne " répertorie quotidiennement la production culturelle autour de la révolution syrienne.

Voilà à présent deux ans que le site recense l'ébullition culturelle ayant accompagné le début de la Révolution syrienne. Convaincus de la nécessité de préserver ce patrimoine parfois très éphémère (quelle durée de vie pour un graffiti ?), les activistes à l'origine du site contribuent à la documentation et la diffusion d'oeuvres d'artistes parfois professionnels, souvent amateurs. Plusieurs catégories permettent de naviguer selon les types d'arts ou de supports utilisés: caricatures, murs, photographies, vidéos, théâtre, affiches, graffitis, dessins,...Depuis peu, une carte interactive permet également de rechercher les oeuvres selon les villes où elles ont été crées et d'observer l'évolution des formes de résistance en fonction de la complexité des contextes régionaux. Un travail documentaire de grande ampleur, d'autant plus nécessaire que la grande majorité des journalistes étrangers ne s'aventurent que très peu en Syrie.

Le site s'emploie donc à mettre en valeur une des nouvelles donnes issues de la Révolution: la lente marche pour la libération de la parole et la réappropriation de l'espace public. Car en mettant ces oeuvres en perspective, le site n'est pas qu'un simple répertoire: il cherche à montrer au reste du monde que la Révolution demeure un horizon politique accessible. Et surtout, donner à voir une autre image de ceux qui résistent au régime et qui ne se confondent pas seulement aux combattants de Daesh ou d'Al Nosra...

Tout en étant dans l'immédiateté des évènements, le site participe également à poser les jalons de la Syrie d'après-guerre et les conditions d'une justice rendue. Un espoir que le site contribue, à sa manière, à faire exister. Tout comme ce chauffeur de bus qui, devant la triste mine que tirait ce jour là Marcell Shehwaro, blogueuse et militante (dont le témoignage est à lire sur le site), affirmait avec un brin de lyrisme: " Demain il pleuvra, et tout ce noir s'en ira ".

Pour plus d'informations:
www.creativememory.org

2015-04-01
01/04/2015

Carovana

Inséré récemment dans le Répertoire Méditerranéen, l'association Carovana SMI (Suono - Movimento - Imagine) travaille au quotidien pour sensibiliser le grand public à la danse contemporaine et soutenir les artistes dans leurs démarches créatives.

Créée en 1994 et basée à Cagliari, Sardaigne, l'association Carovana a fait de la danse contemporaine le coeur de ses activités. L'idée de la structure est de porter au coeur de la ville et de la vie de ses habitants les pratiques artistiques qui font du corps un langage à part entière. L'association est résolument tournée vers la Méditerranée comme en témoignent les diverses initiatives menées en collaboration avec d'autres organismes basés dans les pays de la région. 

Carovana est animée du désir de transformations sociales et de construction d'une société plus juste et démocratique. L'art y est résolument appréhendé comme facteur de développement local. Les actions sont conçues en concertation avec d'autres structures et le plus souvent possible avec la population locale. Carovana s'appuie sur l'idée que l'art peut être à la fois un vecteur et un soutien aux changements en cours. De plus, l'association a fait de la valorisation de la mobilité des artistes et de la circulation des oeuvres et du savoir une de ses priorités. Certaines manifestations sont ainsi organisées sur le mode de l'itinérance, faisant escale dans plusieurs villes.

Carovana développe également une démarche réflexive en mettant l'art et sa dimension interdisciplinaire au coeur d'un débat qui rassemble citoyens, chercheurs et artistes. Y sont discutés les manières de penser l'art, de le fabriquer, de le financer et de le donner à voir. Des conférences et séminaires sont ainsi régulièrement organisés. Carovana propose également des ateliers de sensibilisation à la danse contemporaine et de formation à destination des jeunes artistes. Des résidences internationales permettent aussi aux artistes de venir enrichir leurs connaissances et présenter le fruit de leur travail au grand public.

Pour plus d'informations: 
http://www.carovana.org

 

2015-03-05
05/03/2015

Théâtre Nomade

Crée en 2006 à l'initiative de Mohamed El Hassouni et Soufia El Boukhari, le Théâtre Nomade est une association à but non lucratif qui cherche à faire découvrir les arts de rue aux classes populaires marocaines ayant peu ou pas accès aux infrastructures culturelles. 

La compagnie, itinérante, s'installe pour plusieurs mois au sein des quartiers populaires lui donnant ainsi la possibilité de développer ses activités en étant au plus près de ceux qui sont de fait exclus des lieux traditionnels d'expression artistique (théâtres, opéras, salles de concert, musées,...). Dans cette perspective, l'itinérance est à la fois un outil pratique permettant aux artistes de diffuser leurs créations mais aussi une invitation à penser l'art non pas simplement comme une offre mais aussi comme vecteur d'émancipation.

Le Théâtre Nomade organise régulièrement des spectacles dans lesquels les artistes investissent l'espace public, envisagé comme lieu physique (une rue, une place,...) et symbolique (endroit où s'exprime les doléances des citoyens). Ces représentations peuvent prendre la forme de pièces de théâtre, de concerts, de projections de films ou de parades de marionnettes géantes. L'idée est également de faire vivre des traditions artistiques (orales et gestuelles) anciennes en les insérant dans des créations contemporaines.

Le Théâtre Nomade se pense également comme lieu de découverte et d'apprentissage; il organise régulièrement des ateliers au sein desquels des artistes aguerris initient les jeunes qui le désirent au théâtre, à la poterie, aux arts du cirque, à la danse,...Des formations sont également proposées aux personnes souhaitant se professionnaliser ou développer leurs compétences dans un domaine particulier. Enfin la compagnie, qui dispose d'un chapiteau de près de 1000 m2, met aussi à disposition des visiteurs un "Bibliobus", sorte de bibliothèque nomade de plus de 1500 livres et dans laquelle des ateliers d'écriture sont régulièrement proposés.

Pour plus d'informations:
www.theatrenomade.com

2015-02-06
Manifestation à Misrata 22/07/11
06/02/2015

Etre jeune et citoyen en Méditerranée, Marseille

Le Réseau Euromed France (REF), en partenariat avec l'association Animateurs sociaux-urbains Sans Frontières (ASF), l'iReMMO et la Ligue de l'Enseignement - FAIL 13, organise un débat public intitulé "Etre jeune et citoyen en Méditerranée". Il aura lieu le mercredi 18 février 2015 de 18h à 20h à l'auditorium de la Villa Méditerranée à Marseille.

Ce débat est organisé dans le cadre du programme "Renforcement de la société civile libyenne" que le REF mène avec son partenaire, la "Development Organisation to Support Women and Youth", ONG basée à Tripoli, Libye.
Ce programme consiste en l'organisation de sessions de formation qui visent à renforcer les capacités des jeunes engagés dans la société civile en Libye. La première session se focalise sur "citoyenneté et développement des capacités associatives" et accueille à Marseille, 12 jeunes libyens du 16 au 21 févreir 2015.

Venant alimenter le temps de formation, le programme du débat public "Etre jeune et citoyen en Méditerranée" est conçu autour de deux axes: regards croisés sur la Libye et regards croisés sur la France. L'objectif est de s'interroger sur la citoyenneté dans la région aujourd'hui, les différences et les enjeux communs, les changements amenés par les révolutions et la place des jeunes dans nos sociétés. En présence des 12 jeunes libyens et des partenaires, un temps de questions et réponses est prévu avec le public.

Pour plus d'informations:
http://www.euromed-france.org/spip.php?article919

2014-12-17
i
17/12/2014

Orient XXI

Crée en octobre 2013 par un groupe de journalistes, universitaires, militants associatifs et anciens diplomates, Orient XXI est un site d'information sur le Maghreb et le Moyen-Orient, basé à Paris. 

Venant de différents horizons et vivant dans différents pays de la zone, les contributeurs ont l’Orient au cœur et entendent contribuer à une meilleure connaissance de cette région en pleine mutation et qui souffre pourtant d'une image déformée et partielle. 

Orient XXI propose donc des informations, des analyses avec une approche transversale autour des questions qui sont souvent peu traitées par les médias. Outre les analyses et points de vue, le site regroupe des critiques de films et pièces de théâtre, des comptes-rendus de conférences, une revue de presse, un dossier consacré à la Première Guerre Mondiale dans l'empire Ottoman et au Maghreb ainsi que des glossaires, chronologies et documents complémentaires.

Sortant de la temporalité de l'actualité quotidienne, Orient XXI ne s'adresse pas à un public de seuls spécialistes mais entend fournir à tous ceux qui s'intéressent à l'Orient des outils de compréhension de la région, loin des grilles de lecture souvent binaires proposées par les médiais traditionnels sur la région. 

Orient XXI est un média indépendant, gratuit et sans publicité. 

www.orientxxi.info

2014-10-22
©Yann Renoult
22/10/2014

L'iReMMO

L'Institut de recherches et d'études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO) présente du 15 octobre au 8 décembre une nouvelle exposition photo sur les Kurdes du nord-est de la Syrie. L'occasion de découvrir (ou de redécouvrir) les activités de ce lieu de débat, de recherches et de formation.

L'iReMMO propose en effet tout au long de l'année de nombreuses activités en lien avec la Méditerranée et le Monde arabe. Laboratoire d'idées ayant vocation à offrir un cadre de réflexion et de débat public autour des nombreuses problématiques de cette région, l'institut organise des rencontres, soit sur le temps du déjeuner avec les "Midis de l'iReMMO" soit en soirée par le biais de ses "Controverses". Deux heures durant, ces moments se veulent des temps d'échanges autour d'une question particulière. Des documentaires en lien avec la Méditerranée sont aussi régulièrement projetés, en présence des réalisateurs. 

L'institut offre également la possibilité, aux personnes désireuses d'approfondir ces thèmes, d'assister à des formations pluridisciplinaires composées de séminaires et d'ateliers de professionnalisation. Une université populaire, dont l'objectif est d'aborder une question précise le temps d'une journée, a également été mise sur pied. A noter que l'iReMMO intervient régulièrement dans les médias, notamment au travers d'un blog hébergé par le site d'informations Mediapart.

Espace d'exposition, l'iReMMO présente en outre depuis le 15 octobre deux reportages photographiques de Yann Renoult sur les Kurdes de Syrie. Une plongée au coeur des zones kurdes syriennes, avec une attention spécifique portée aux conséquences politiques et économiques de la guerre civile syrienne ainsi que la vie quotidienne des combattantes des "Unités Populaires de Protection" (YPG), la branche armée du Parti de l'Union Démocratique (affilié au PKK).

Pour en savoir plus:

http://www.iremmo.org

2014-09-25
25/09/2014

Revue Checkpoint

La revue Checkpoint vient de publier son quatrième numéro, intitulé "Nous". Après cinq ans d'absence, le magazine se donne une nouvelle impulsion pour continuer à penser les changements du monde euro-méditerranéen.

Checkpoint est un objet spécial dans le vaste monde des médias. Conçue et éditée depuis 2006 par l'artiste franco-algérien Djamel Kokene, la revue Chekpoint cherche à faire dialoguer artistes et chercheurs (philosophie, économie, science politique) en leur ouvrant un nouvel espace de débat.

L'objectif de la revue est double. Tout d'abord, parce qu'elle publie des articles en français et en arabe (langues auxquelles s'ajoute l'anglais depuis 2014), Checkpoint cherche à dépasser le tropisme euro-américain des magazines d'art contemporain pour se recentrer sur les enjeux touchant l'Europe, le Maghreb et le Moyen-Orient. L'objectif: mettre en valeur le travail des artistes arabes et européens et les problématiques spécifiques qu'ils soulèvent.  Ensuite, en invitant à la fois des chercheurs et des artistes, la revue espère créer les conditions d'une nouvelle réflexion sur la société moderne, au départ de propositions nouvelles.

On retrouvera donc dans ce numéro de 2014 (publication annuelle), un ensemble de contributions théoriques et artistiques sur le thème du "Nous", ou comment essayer de penser la "communauté" sans faire de communautarisme. 

Pour plus d'informations:

http://www.revuecheckpoint.fr

2014-08-19
19/08/2014

Le Festival de littérature méditerranéenne de Malte

Organisée par l'ONG maltaise Inizjamed qui fait partie du Répertoire méditerranéen depuis plusieurs années, la 9ème édition du Festival de littérature méditerranéenne de Malte aura lieu du 4 au 6 septembre 2014 au Msida Bastion Historic Garden, Floriana, Malte.

Des poètes et écrivains venant des pays comme l’Algérie, Malte, la France, le Royaume Uni, l’Espagne, la Slovenie, l’Italie (Lampedusa) et l’Hongrie ont été invités pour présenter leurs travaux mais aussi pour participer à une semaine d’ateliers de traduction organisés en collaboration avec Literature Across Frontiers www.lit-across-frontiers.org.

Au programme cette année :
- diverses projections de court métrages poétiques de Reel Festivals www.reelfestivals.org et un autre réalisé par le maltais Kenneth Scicluna inspiré par deux poèmes de Doreen Micallef ;
- des concerts de musique par des groupes maltais.

Cette année, le Festival coïncide avec la 1ère Conférence euro-méditerranéenne organisée par Valletta 2018 dans le cadre de la Valette capital européenne de la culture 2018 en collaboration avec l’Université de Malte (www.valletta2018.org/euro-med-international-conference).

Pour plus d’informations :
www.inizjamed.org
Page Facebook:
Malta Mediterranean Literature Festival 2014.

2014-06-29
29/06/2014

Townhouse Gallery

Situé en plein centre du Caire, Townhouse Gallery est un espace indépendant crée en 1998 où se côtoient expositions, projections de films, pièces de théâtre mais aussi des initiatives de développement local et des programmes éducatifs. L'espace abrite également une librairie et des archives consacrées aux pratiques artistiques.

Faciliter l'émergence et la reconnaissance des jeunes artistes égyptiens, voilà la principale mission que se fixe Townhouse Gallery. Sa prétention est double. Tout d'abord, il s'agit de permettre et soutenir la création artistique, notamment celle des jeunes artistes qui peinent souvent à trouver les lieux pour être exposés ou pouvoir répéter.

Lieu de rencontres et de débats, Townhouse Gallery cherche également à rendre la culture accessible au plus grand nombre, notamment à travers l'organisation régulière d'ateliers d'initiation à l'art ouverts aux adultes et enfants issus de tous les horizons sociaux. Townhouse est églament un lieu où se tiennent fréquemment des résidences d'artistes, des conférences et rencontres autour de certaines oeuvres ou sur des questions d'actualité.

Pour plus d'informations:
http://www.thetownhousegallery.com

2014-06-13
@Makan Art Space
13/06/2014

Makan Art Space

Hébergé dans une maison du quartier de Jabal Al-Weibdeh à Amman, Makan est un espace indépendant d’expérimentation et de production artistique créé par Ola Khaidi. Son but principal est de développer le secteur artistique local en favorisant les échanges sur le plan régional et international. 

Ce lieu alternatif permet aux artistes et opérateurs culturels de se rencontrer et aux idées de projets de prendre vie. Constitué d’un hall d’exposition, de trois studios et de divers espaces polyvalents, depuis sa création, Makan a accueilli ou organisé un bon nombre d’expositions, projections cinématographiques, concerts, ateliers de travail et conférences qui ont fait sa renommée et lui ont permis de s’inscrire durablement sur la scène artistique et culturelle en Jordanie et ailleurs. 

Makan est aussi une résidence composée d’espaces de vie et d’ateliers de travail qui accueille des artistes internationaux et dont le travail aborde les thématiques sociales, les liens entre l’art et l’espace public, l’environnement urbain, rural et humain jordanien. 

Pour plus d’informations : 

http://www.makanhouse.net

 

2014-04-16
16/04/2014

Festival Photomed

Le festival Photomed 2014 se tiendra du 22 mai au 15 juin entre Sanary-sur-Mer, l’ile de Bendor et Toulon. Organisé par l’association Horizons, il sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir plusieurs photographes sensibles aux mutations de nos sociétés méditerranéennes.

Pour la 4ème année consécutive, l’association Horizons nous invite à des “déambulations photographiques” entre Sanary-sur-Mer (ville partenaire historique du festival), l’île de Bendor (aux larges de la commune de Bandol) et l’hôtel des arts à Toulon.

Les oeuvres présentées font écho au désir des organisateurs de mieux faire connaître cet espace d’échanges qu’est la Mediterranée. Les visiteurs pourront ainsi s’étonner tout au long du parcours devant des photographies sur des thèmes aussi divers que les “îles italiennes et françaises en Méditerranée”, les “habitants marocains” ou les “gares”. En tout, c’est le travail d’une vingtaine de photographes qui sera exposé durant le festival.
Ces regards, italiens, français, libanais, tunisiens,… interpelleront chacun des visiteurs sur les évolutions de la Mediterranée et de nos sociétés en général. 
 

L’association proposera également des expositions en visite guidée, des stages avec des professionnels de la photographie pour les initiés et un concours sur le thème “Habiter en Méditerranée” (dossiers de candidature à déposer jusqu’au 12 juin).
Pour plus d’informations:

http://www.festivalphotomed.com

2014-04-25
25/04/2014

Ibraaz

Lancé à l'occasion de la 54ème Biennale de Venise, Ibraaz est une nouvelle plateforme de publication en ligne. Lieu de partage et d'échange, le site ambitionne de devenir une caisse de résonnance de la vitalité des arts visuels en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Crée en 2011 à l'initiative de la fondation Kamel Lazaar (Tunis, Tunisie), Ibraaz agit depuis maintenant trois ans en faveur de la culture contemporaine d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ses activités s'orientent principalement dans deux directions. Tout d'abord, en tant que plateforme de publication, Ibraaz offre l'opportunité aux artistes de faire connaître certaines de leurs oeuvres, mais aussi d'exprimer les sensibilités qui les animent et de mieux expliquer leur démarche. Les créations ainsi présentées peuvent être très diverses: cela va des photos aux vidéos, en passant par de la peinture et de la scuplture. L'idée étant de faire découvrir la diversité des productions artistiques dans le bassin méditerranéen.

En tant que lieu de rencontre et plateforme de discussion, Ibraaz se fait l'écho des débats qui agitent la société civile et tente en particulier de dégager des idées et des propositions nouvelles pour le secteur culturel. Ecrivains, chercheur et artistes sont alors invités à débattre autour de certaines questions. La dernière en date s'interrogeait par exemple sur le rôle que pouvait jouer les archives dans le développement et le maintien d'une culture locale enracinée. Tous les six mois, de nouveaux thèmes sont ainsi abordés et participent à faire avancer les choses autour d'une problématique spécifique. 

Pour plus d'informations:

http://www.ibraaz.org

http://kamellazaarfoundation.org

2014-04-03
03/04/2014

Festival D-CAF

Depuis trois ans, au printemps, le Downtown Contemporary Arts Festival (D-CAF), festival d’arts contemporains à vocation internationale et pluridisciplinaire investit le centre ville du Caire. Du 20 mars au 11 avril, et dans des lieux différents, D-CAF offre un décor où se mêlent musique, théâtre, danse, spectacle vivant et cinéma.

Au programme de cette nouvelle édition, la première « Vitrine du Moyen-Orient », qui se tiendra du 3 au 6 avril, présentant des créations contemporaines d’Egypte et de la région, le Festival du Film Smart Mobile ou bien encore l’organisation d’une série de tables rondes et de débats autour de l’importance de l’art portant notamment sur les difficultés auxquelles sont confrontées les artistes syriens.

Riche d’une programmation diversifiée, D-CAF devient un événement annuel important dans le milieu de la création contemporaine arabe en s'adressant aux égyptiens mais surtout en créant des ponts entre artistes arabes, conservateurs, producteurs et opérateurs culturels internationaux. Par ailleurs, l'un des objectifs principaux de D-CAF est d’inviter le grand public à la découverte de l'art contemporain et du paysage urbain cairote.

D-CAF a été créé par Ahmed El Attar, metteur en scène et directeur du Studio Emad Eddine, organisation insérée dans le Répertoire Méditerranéen.

Pour plus d’informations :

http://d-caf.org

 

2014-03-20
20/03/2014

Les mercredi de Racines

C'est à une journée de réflexion et de débat que nous invite, une fois par mois, l'association Racines basée à Casablanca au Maroc. Intitulées les "Mercredi de Racines", ces rencontres cherchent à mieux appréhender une problématique culturelle par l'échange et la mise en commun d'expériences. Autour d'un modérateur et d'invités spécialement choisis pour leur implication dans un domaine culturel particulier (le livre et l'édition, le cinéma, le théâtre, les arts visuels...), les participants sont encouragés à débattre et à questionner l'état de la culture au Maroc et plus généralement en Afrique.

Parce qu'elle se veulent constructives et ludiques, ces rencontres se déroulent selon un principe simple: une critique, une proposition. Véritable état des lieux de la culture mais également force de proposition pour les acteurs politiques, ces journées viennent appuyer le constat selon lequel la culture en Afrique est dynamique mais qu'elle manque encore de visibilité et de soutien.

Créée en septembre 2010, l'association Racines oeuvre pour la promotion de la culture en Afrique à travers notamment la mise en place de partenariats et le proposition de politiques publiques efficaces à destination des gouvernements. elle fait notamment partie du réseau Arterial Network regroupant 35 pays d'Afrique soucieux d'encourager le développement et la pérennisation des initiatives artistique sur le continent.

Pour plus d'informations:
www.racines.ma/node/140

 

2014-02-07
CIHEAM
07/02/2014

Mediterra 2014

L’édition 2014 de "Mediterra", intitulée « Logistique et commerce agro-alimentaires. Un défi pour la Méditerranée » a été publiée fin janvier 2014.  "Mediterra" est un rapport publié par le CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes) tous les deux ans en français et en anglais. Chaque édition traite en profondeur un thème particulier.

"Mediterra 2014" s’articule autour des évolutions économiques du commerce agricole méditerranéen, des défis logistiques de l’échange des produits, de l’état des infrastructures mais aussi des questions liées à la durabilité, à l’équilibre territorial et à la stratégie des acteurs politiques. Réunissant un nombre considérable d’experts venant du pourtour méditerranéen, ce rapport reflète le développement de l’agriculture des pays méditerranéens et propose une base de réflexion, d’analyse et de discussion des enjeux actuels.

Le Rapport est téléchargeable en ligne : www.ciheam.org/index.php/fr/publications/mediterra-2014

2013-12-18
18/12/2013

Publication du rapport du REMDH

Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme (REMDH) vient de publier « Maghnia, franchir la frontière infranchissable ». Il s’agit d’un rapport de mission sur la vulnérabilité des migrants et des réfugiés subsahariens à la frontière algéro-marocaine. Ces missions de terrain ont eu lieu en novembre 2012 et juin 2013 à Maghnia, une ville algérienne située à la frontière marocaine. Elles avaient pour objectif principal, d’enquêter sur la situation des populations de migrants et réfugiés subsahariens.

Des milliers de migrants subsahariens ont transité par cette ville. Aujourd’hui, en raison de l’externalisation des politiques migratoires de l’UE, nombreux sont les migrants qui sont bloqués à la frontière. Ce rapport vise à rendre visible leurs conditions de vie déplorables, de signaler les abus de la part des autorités algériennes et des employeurs.

La situation des migrants subsahariens à Maghnia est loin d’être un problème local. C’est un exemple flagrant des violations des droits de l’Homme exercées dans la région euro-méditerranéenne à l’égard des migrants et des réfugiés.

Pour plus d’informations :

www.euromedrights.org

2013-06-18
18/06/2013

Le monde n'est pas rond

Le monde n’est pas rond est un jeune journal artistique dont le premier numéro a été publié en mars 2013. Il explore les réalités contemporaines de la migration, des frontières, et des droits de l’homme au travers de supports artistiques variés.

Le contenu ‘alternatif’ en 4 langues (français, anglais, allemand et luxembourgeois) résulte de la collaboration d’écrivains, poètes, photographes, graphistes, dessinateurs, journalistes et traducteurs venant de 19 pays différents. Les lecteurs sont invités à partager leurs expériences en envoyant des articles, illustrations, nouvelles, photographies artistiques ou poèmes qui traitent les questions migratoires.

Basé au Luxembourg, Le monde n’est pas rond est à vocation internationale et plus particulièrement euro-méditerranéenne. Il est publié par le collectif indépendant « Keen ass illegal / Personne n’est illégal » qui milite en faveur des droits des migrants en collaboration avec le Projet Passaport (www.passaportproject.org). Certains articles sont proposés par Migreurop et Immigrant Movement International.

http://mondepasrond.org

2014-02-28
C.Dussollier
28/02/2014

Moultaka Ibn Rūchd 2014, Beyrouth

L’Association SHAMS, en collaboration avec la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de l’Université Saint Joseph organise les 2èmes Moultaqa Ibn Rūchd (Rencontres d’Averroès) à Beyrouth le 3, 4 et 5 mars 2014. Cette année, les rencontres portent le titre suivant : « Liban, carrefour des échanges culturels, dynamisme ou dépendance » et traiteront de la place des dynamiques culturelles et artistiques dans la région méditerranéenne, à travers les échanges, les jeux d’influence et les rapports de pouvoir.

Au programme, tables rondes, installations et concert à l’Université Saint Joseph et au Théâtre Tournesol.

Ces rencontres sont organisées en partenariat avec l’Espaceculture_Marseille, qui organise à Marseille, les Rencontres d’Averroès depuis 20 ans et TransverCité, collectif de sociologues et géographes pour la recherche et la coopération culturelle basé à Marseille.

SHAMS annonce également la parution des actes des 1éres Moultaka Ibn Rūchd qui ont eu lieu en 2012 autour du thème « Le monde arabe entre révolutions numérique et politique ».

Pour le programme complet et plus d’informations :

http://moultakaibnruchd.tumblr.com/

moutakaibnruchd@gmail.com

2013-10-23
23/10/2013

26es Instants vidéo

Les Instants vidéo numériques et poétiques est une association basée à Marseille et qui s'intéresse tout particulièrement à arts vidéo. L'association organise chaque année le Festival Instants vidéo qui célèbre cette année le 50ème anniversaire de l'art vidéo.

Cette année les Instant vidéo porte ce titre : Un souci d'hospitalité 

Du 7 au 11 novembre, à la Friche la Belle de Mai (Marseille) le festival accueille des artistes et des acteurs culturels du Maghreb, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Amériques, d'Europe…

La démarche s’inscrit dans une tradition d'hospitalité qui remonte aux calendes grecques. Dans l'Iliade et l'Odyssée, Homère insiste sur le fait que quand un étranger débarque dans la cité, la règle est de lui offrir le gîte et le couvert avant de s'inquiéter de son identité et des motivations de sa venue. Ce n'est pas pour rien que Xenos signifie à la fois l'étranger et l'hôte.

En déclarant que pendant une semaine Marseille sera « capitale mondiale des arts vidéo », les organisateurs veulent affirmer leur engagement pour une politique d'hospitalité radicale. « Nous exigeons de l'Europe qu'elle accueille toutes les misères du monde, les milliers de Syriens qui fuient l'horreur de la guerre, les milliers d'Africains qui risquent leur vie au large de tous les Lampedusa méditerranéens, les Roms, les jeunes filles kosovares de 15 ans raflées à la sortie des écoles de la République… »

Pour plus d'informations:

http://www.instantsvidéo.com

2013-09-04
Mashallah News
04/09/2013

Mashallah News

Plate-forme d’informations plurilingue (anglais, français et arabe) créée en 2010 et basée à Beyrouth, Mashallah news est un collectif réunissant journalistes, blogueurs, photographes, artistes, traducteurs, designers et graphistes correspondants venant de la Méditerranée et d’ailleurs, basées dans les grandes villes de la région.

Mashallah news a pour but principal, de porter sur l'actualité des pays méditerranéens et arabes, un regard décalé par rapport aux médias traditionnels. 


Parmi les principales thématiques : les cultures urbaines alternatives, les questions d’ordre social, le multilinguisme, la cuisine, les problématiques identitaires, l'art, la littérature...


Présent dans de nombreux pays, Mashallah news organise régulièrement des évènements culturels, des conférences et débats en collaboration avec ses partenaires internationaux.

http://mashallahnews.com

2013-09-04
ARTos Foundation
04/09/2013

ARTos Foundation, Nicosie

La Fondation ARTos est un centre d’art et de science qui a pour but principal le rapprochement de ces deux domaines souvent cloisonnés. Dédié à la recherche, à la créativité et à la culture, ARTos cherche à réunir, mettre en réseau et soutenir artistes, scientifiques et chercheurs du monde entier et de toutes disciplines.

Ses locaux sont marqués d’un symbole fort, en adéquation avec les projets et les actions menées. Il s’agit des anciennes boulangeries de la paroisse d’Agii Omologites de Nicosie qui ont été transformées en lieu culturel. Elles ont été restaurées et rénovées entremêlant design contemporain et architecture traditionnelle.

Les bureaux administratifs et espaces dédiés aux activités culturelles côtoient une résidence d’artistes. Dans cet espace multidimensionnel coexistent et interagissent toutes les disciplines : arts visuels, arts du spectacle, arts plastiques, sciences, littérature. Depuis son ouverture, ce lieu sert à l’organisation et l’accueil de projections de films, expositions, conférences, débats, spectacles, lectures, ateliers et autres manifestations sociales, artistiques, culturelles et scientifiques ouverts à tous et en particulier aux personnes venant de milieux défavorisés.

La Fondation ARTos conçoit et réalise des programmes en collaboration avec d’autres organismes culturels et scientifiques de l’espace euro-méditerranéen.

www.artosfoundation.org

2013-07-10
Correspondents.org
10/07/2013

Correspondents

Correspondents est une plate-forme d’information en ligne qui traite des questions qui touchent actuellement l’Afrique du Nord au lendemain des révolutions arabes et en particulier la Tunisie, la Libye et l’Egypte.

Le contenu publié (interviews, articles d’opinion, reportages) est rédigé par une cinquantaine de jeunes journalistes correspondants basés différentes villes réparties sur tout les territoire. Le journal privilégie le témoignage et les reportages de journalistes présents sur place.

L’équipe des trois antennes rédactionnelles à Tunis, Tripoli et au Caire travaille en étroite collaboration avec une équipe éditoriale internationale à Berlin.

La révolution, la transition politique, la société, l’économie, l’art et la culture, l’Islamisme, la démocratie, sont les thèmes phares de ce magazine qui étudie de près les changements politiques des pays concernés et leur impact sur les populations de la région.

www.correspondents.org

2013-05-28
© Hangar Umam
28/05/2013

UMAM, Beyrouth

Née en 2004 de la collaboration de Monica Borgmann, journaliste allemande,  et de Lokman Slim, éditorialiste, philologue et linguiste libanais, UMAM est une association dont le but principal est de préserver et de faire revivre les mémoires de la guerre et des violences civiles mais aussi d’offrir au public une plate-forme où les souvenirs peuvent s’échanger.
Le but principal est de confronter les discours de la mémoire, le témoignage vivant, aux documents historiques qui manquent cruellement au Liban. C’est à partir de ce constat que les fondateurs décident de créer  « UMAM Documentation and Research ».

L'activité du centre consiste dans un premier temps en un travail de recueil d’informations, de documents et de témoignages, dont l’analyse et la numérisation permettent un travail d’archivage. Le centre organise à partir de ses recherches des expositions, des débats et ateliers divers dans un soucis de faire participer la population locale et d’offrir une réflexion interdisciplinaire, interculturelle et interconfessionnelle avec l’art contemporain comme moyen.

Les évènements ont principalement lieu dans un espace appelé "le Hangar", véritable extension d’UMAM qui accueille ses principaux projets et des artistes en résidence. Implanté à Haret Hreik,  dans la banlieue sud de Beyrouth, le Hangar est devenu au fil des années un centre culturel important de la région.

UMAM est porteur de plusieurs projets sur le long terme, tel que "Missing" depuis 2008, qui consiste à collecter des données concernant les individus disparus durant la guerre civile au Liban. Cette initiative a donné lieu à une exposition. Plus récemment, UMAM a lancé le projet d’un bus qui sillonne le pays, effectue des arrêts sur les lieux de mémoire et propose aux jeunes de les déposer au Hangar. Le symbole du bus fait écho à un évènement d’importance organisé par UMAM : l’exposition du « bus de la guerre civile » dont l’attaque meurtrière le 13 avril 1975 est retenue comme le début de la guerre. Cette initiative avait fortement marqué les esprits - la plupart des libanais ignoraient que le bus existait encore- et  suscité l’émotion face à ce support matériel de la mémoire partagée.

Ainsi l’association revisite sans relâche la mémoire nationale, sans laquelle ne peut se construire une paix durable.

http://www.umam-dr.org

2013-03-28
© Santé Sidi el Houari
28/03/2013

Santé Sidi El-Houari, Oran

L’association Santé Sidi El Houari a été créée en 1991 à Oran pour restaurer l’ancien hôpital du quartier Sidi El Houari et des bains turcs. Un groupe de professionnels de la santé, d’architectes, d’urbanistes, d’étudiants et d’habitants se sont réunis pour redonner vie à ce lieu qui avait été abandonné et le rendre accessible à la communauté locale. Depuis 1991, les fondateurs ont investi le lieu et en 2001, ils ont obtenu une domiciliation par le Wali (Préfet) permettant à l’association d’avoir la responsabilité de la gestion de ce site. 

Le site dispose d’une surface de 5000m2 dont 3500 bâtis et deux jardins. L’association a le projet d’aménager ces espaces en une salle de concert, une cafétéria, une salle de spectacle, des ateliers, des bureaux, un cybercafé, une salle de conférence, une galerie d’exposition, un laboratoire photographique et des espaces dédiés aux associations et un centre de ressources. Ces espaces accueilleront des activités artistiques, éducatives et sociales. Actuellement, l’Association organise des chantiers de réhabilitation mais accueille également des manifestations et événements culturels et artistiques portés par d’autres associations locales. 

http://www.facebook.com/SanteSidiElHouarisdh

 

2013-05-28
28/05/2013

Resetdoc magazine

Récemment ajouté à notre Répertoire Méditerranéen, Resetdoc.org (www.resetdoc.org) est un magazine en ligne publié toutes les deux semaines en anglais, en allemand, en arabe et en italien. La ligne directrice est de promouvoir la compréhension et une connaissance plus approfondie des différentes cultures, en dénonçant les nationalismes, le racisme, l’intolérance et le fanatisme religieux.

Ses publications promeuvent les valeurs du dialogue et du pluralisme d’un point de vue philosophique, historique ou politique, en faisant appel à des spécialistes de tous horizons et en s’appuyant sur des supports variés : articles, critiques de livres, interviews et vidéos. La revue en ligne consacre également une rubrique aux arts et à la littérature, aux média, à la communication, la politique et les droits de l’Homme. Les articles s’articulent autour de grands thèmes tels que le Printemps Arabe, l’Europe, la liberté d’expression, les droits des femmes, la démocratie, l’émigration, le lien entre la religion et la politique…

Il propose par ailleurs un petit Lexique Interculturel qui d’« Antisémitisme » à « Tolérance » répertorie les thèmes forts du multiculturalisme.

Son contenu résulte des recherches menées par l‘association Reset Dialogue on Civilization basée à Rome, et des productions de son comité scientifique, composé d’un réseau d intellectuels venus de paysages culturels variés.

www.resetdoc.org

2013-05-29
29/05/2013

Gibraltar

A mi-chemin entre le beau livre et la revue, cette publication semestrielle déploie sur environ 200 pages ses carnets de voyages méditerranéens sous forme de récits journalistiques, reportages, nouvelles littéraires, illustrations, portfolio, bande-dessinée... La Méditerranée est abordée au travers de thématiques historiques, sociétales, environnementales et culturelles.

Le parti pris est celui de la qualité : au travers de choix éditoriaux indépendants, l'équipe de journalistes et d'écrivains signe des articles au long cours, servis par de nombreuses illustrations ainsi qu'une "carte blanche" à un photographe. La revue fait résolument le choix du support papier et de la longueur, à contre courant de la production éditoriale actuelle, permettant ainsi à ses auteurs issus des deux rive de la Méditerranée de livrer des articles fouillés qui laissent la part belle à la dimension humaine et émotionnelle. Fruit d'une collaboration de passionnés, la revue ne dépend que de ses lecteurs pour exister sans publicité. Gibraltar, Un Pont Entre Deux Monde se veut une fenêtre sur la Méditerranée, un lien de plus entre les deux rives.

www.gibraltar-revue.com